Création 2016 //  durée 50 min // Pièce pour 3 interprètes 

Et si l’on inversait les polarités ?
Et si l’on inversait les tendances ?
Et si l’on inversait les temporalités ?

Inversions Polaires nous plonge au cœur de la notion de transformation : transformation du corps, de l’espace et de la temporalité. Ces transformations pourront évoluer, s’étirer pour donner place à des imaginaires multiples et contrastés.

Passant d’une image à une autre à l’instar de la composition d’un cadavre exquis,cette pièce offre des univers  fantastiques où humour et dérision ne seront pas très loin…

Partant du constat que nos sociétés contemporaines, le corps disparaît, que la vitesse tient lieu de loi, qu’une uniformisation à tout crins se développe de plus en plus, nous souhaitons à l’inverse donner à voir un espace intemporel où le corps aurait toute sa place, où le temps se dilaterait, s’intensifierait, laissant libre cours à une multiplicité d’interprétations et de points de vue.

 

Une version jeune public a été créée en mars 2017 dans le cadre du festival Essonne danse .

Distribution

  •  Conception/chorégraphie : Françoise Tartinville
  •  Assistante artistique : Corinne Hadjadj
  •  Danse : Lee Davern, Cyril Geeroms, Clémentine Vanlerberghe
  •  Musique originale : Jean-François Domingues
  •  Création lumière : Boris Molinié
  •  Scénographie et costumes : Annabel Vergne, Françoise Tartinville
  •  Construction : Didier Des Marrez

Extraits d’Inversions Polaires

 

Partenaires et soutiens

Production Atmen. Coproduction : résidence au Le Silo de Farine de Froment (Méréville 91), résidence à Point Ephémère (Paris 75) , accueil studio libre CDC Picardie (Fère-en-Tardenois 02), accue­il studio La Briqueterie – CDC du Val-de-Marne , résidence au théâtre Rutebeuf (Clichy 92), mise à disposition de studio au CND , centre d’art pour la danse (Pantin 93) ; avec le soutien des Journées Danse Dense (Pantin 93) . Ce projet bénéficie du soutien de l’Adami. et de la DRAC Ile-de-France dans le cadre d’une aide au projet . Merci à la société ARFP (Recyclage plastique) pour sa contribution au spectacle et en particulier à Véronique Dewasch . Cette création est soutenue par le Conseil départemental de l’Essonne (91) dans le cadre de l’Aide aux acteurs artistiques , culturels et patrimoniaux .

 


Photo © Delphine Blast

Posted by:evatrohel