Qui a peur du Rose?

Corinne Hadjadj – assistante artistique

Formée en danse classique et contemporaine, elle travaille comme inter­prète pour plusieurs compagnies. Elle présente ensuite, en collaboration avec des artistes comme Fiorenza Menini, Jesus Gonzales de Armas…des performances danse et arts plastiques dans divers lieux (théâtres, musées, galeries d’art…). Corinne Hadjadj est également chargée du développe­ment de projets et des actions culturelles pour les Journées Danse Dense (Annette Jeannot), le festival concordan(s)e (Jean François Munnier) et la cie pm (Philippe Ménard). Elle est conseillère artistique pour une com­pagnie de danse jeune public (Carole Parpillon) et assistante des chorég­raphes Philippe Ménard – cie pm et de Françoise Tartinville – cie Atmen.

Vincent Delétang – Interprète

Après une licence d’anglais et l’obtention du concours de professeur des écoles auquel, il décide de renoncer pour se former en danse, Vincent entre au Conservatoire National de Région de Paris avant d’intégrer le CNDC d’Angers. Il y approfondit son approche des release technique en dansant Set and Reset de Trisha Brown. Il y est aussi très touché par les collaborations avec Vera Mantero et Ko Murobushi qui l’amènent à questionner la conscience de l’identité dans ses multiples facettes, et développe ainsi son rapport à la théâtralité et la performance pour nourrir son travail artistique.

Jean-François Domingues – Musicien

Jean-François Domingues travaille le son depuis une dizaine d’année. En danse, il collabore en particulier avec la com­pagnie Mi-octobre (Serge Ricci) et la compagnie de l’Entre-Deux (Daniel Dobbels). Instrumentiste, il collabore avec « Blair et le peuple de gauche ». Pour le théâtre il collabore avec Arnaud Meunier (Compagnie de la mauvaise graine), Philip Boulay (théâtre du tournesol), Yves Chenevoy (compagnie Chenevoy).

Marguerite Lantz – Scénographe

Formée à l’Université Paris 8 et à l’EnsAD, son travail se décline entre films-miniatures, performances et installations. Elle collabore également comme scénographe et accessoiriste à des projets de spectacle vivant et dans l’audiovisuel, entre autres pour l’ensemble Le Balcon, Gotan Project, Michel Gondry, Myriam Marzouki,  etc… Ses projets sont montrés en France et à l’étranger (Nuit Blanche de Paris, Forum des Images, Centre Pompidou, Festival du Film de Rotterdam, Musées Nationaux au Brésil, Japon, Qatar, Turquie, Chine…). Elle interroge les frontières entre réel et imaginaire à travers une variation ludique autour des objets, paysages et images familiers, une découverte de leur potentiel à se révéler extraordinaires et enchanteurs.

www.margueritelantz.com

Lucille Mansas – Interprète

Après une année à la Manufacture d’Aurillac, Lucille Mansas part se former à la danse contemporaine au CNSMD de Lyon, où elle obtient le DNSPD en 2013. Elle débute ensuite auprès de Luc Petton et des cygnes de « Swan », avant d’entamer des collaborations avec la Cie Arcosm/Thomas Guerry&Camille Rocailleux sur un spectacle jeune public, Julien Ficely pour une relecture du faune et Rachid Ouramdane sur sa création « Tenir le temps ».

Boris Molinié – Créateur lumière

Régisseur général, éclairagiste de la compagnie Roger Louret et Les Baladins en Agenais pour laquelle il fait près de dix créations lumières, puis régisseur général de l’étoile du Nord (Paris) de 1998 à 2000, Boris Molinié a rejoint la compagnie Mi-Octobre de Serge Ricci pour la tournée de Partiellement Effacé.

Il est par ailleurs directeur technique du festival Faits d’hiver à Paris depuis 1998. Depuis 2009, il accompagne également toutes les créations de la Cie De L’Entre-Deux de Daniel Dobbels, en tant que régisseur lumière (Les Sol­itaires, Danser, de peur, Les plus courts chemins, A la gauche de l’espace).

En 2010, il rencontre Françoise Tartinville et crée les lumières d’Intérieur Crème.

Stéphanie Pignon – Interprète

Après une activité intensive en danse contemporaine, Stéphanie Pignon intègre le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers de 2000 à 2002. Ouverte aux différentes pratiques corporelles, expressives et esthétiques, elle travaille dès sa sortie de l’école pour différents chorégraphes comme Régis Obadia, Suzy Block, Françoise et Dominique Dupuy, Gianni Joseph, Christine Bastin, Valérie Rivière, Philippe Jamet, Paco Décina, Marc Vincent, Aicha M’Barek et Hafiz Dahou

Parallèlement, elle danse en solo à côté de Patricia Kass sur la tournée mondiale « Kabaret » de 2008 à 2010 et chorégraphie par la suite « Kaas chante Piaf » en 2012. Curieuse de découverte et d’apprentissage, elle rencontre au fil du temps plusieurs artistes pluridisciplinaires comme Michel Abdoul, Alexandre Roccoli, Diana Lui, Julie Plus, Charles Sadoul, Damien Serban, Yann Bertrand, Jeff Mills avec qui elle collaborera sur différents projets performatifs (« Swing » 2008, « Nuit Blanche » 2010, « Introscope » TedX 2013, « 2001 – Midnight Zone » 2015).

Clémentine Vanlerberghe- Interprète

Elle a d’abord étudié la danse à l’Ecole du Ballet du Nord (Roubaix, Fr). Après avoir été stagiaire avec Carolyn Carlson, elle obtient un Bachelor in Arts à la ArtEZ Hogeschool voor de Kunsten d’Arnhem (Pays-Bas) en 2011. Elle a rencontré le travail de Gisèle Vienne, Caro­lyn Carlson, Yutaka Nakata, Erik Kaiel, Cyril Viallon, Amélie Poirier.

Inversions Polaires

Lee Davern- Interprète

Né à Oxford, Lee Davern débute sa formation de danseur professionnel à 20 ans à la Northern School of Contemporary Dance en Angleterre. Il commence son parcours d’interprète auprès des compagnies Dance The­ater of Ireland, Wired Ariel Theater, Tom Dale and Protein. En 2007, il collabore avec la compagnie islandaise Himherandit Productions pour une création présentée au Reykjavik Dance festival, puis avec la compag­nie suisse Alias de Guilherme Botelho. Il rejoint en 2009 la compagnie de Jasmin Vardimon en Angleterre et le Royal Opera house, avant de col­laborer avec la DV8 Physical Theater. Depuis 2012, il vit à Paris et tra­vaille avec la compagnie Ôma-Belles Embardées pour la pièce Animal social (2011), la chorégraphe Ingrid Florin dans Au nom du père (2013) et dans l’Opéra Médée (2012) avec le chorégraphe Kim Brandstrup. En 2013, il rejoint la compagnie de Christian et François Ben Aïm pour une reprise de rôle dans la pièce La Forêt ébouriffée (2013).

Jean-François Domingues – Musicien

Jean-François Domingues travaille le son depuis une dizaine d’année. En danse, il collabore en particulier avec la com­pagnie Mi-octobre (Serge Ricci) et la compagnie de l’Entre-Deux (Daniel Dobbels). Instrumentiste, il collabore avec « Blair et le peuple de gauche ». Pour le théâtre il collabore avec Arnaud Meunier (Compagnie de la mauvaise graine), Philip Boulay (théâtre du tournesol), Yves Chenevoy (compagnie Chenevoy).

Cyril Geeroms – Interprète
De formation classique, Cyril Geeroms se forme au Conservatoire National Supérieur de Paris de 1995 à 2001 en section contemporaine, où il s’intéresse à la composition, l’improvisation et la danse contact. Son travail se nourrit particulièrement de l’enseignement de Peter Goss, Serge Ricci et André Lafonta. Intégrant le Junior Ballet Contemporain du CNS­MD de Paris en 2000/2001, il danse dans différentes pièces comme celles d’Hervé Robbe, Lucinda Childs, Cunningham, Nikolaïs, Quentin Rouiller, Jo stromgren, Felix Blaska.
Depuis, Cyril collabore avec plusieurs compagnies dont celle d’Emmanuelle Vo-Dinh (Sui Generis), Lionel hoche, Thomas Duchatelet, Pantxika Telleria (Elirale), Annick Charlot (Acte), la Compagnie Sylvain Groud et la compagnie Mi-Octo­bre/ Serge Ricci.

Corinne Hadjadj – assistante artistique

Formée en danse classique et contemporaine, elle travaille comme inter­prète pour plusieurs compagnies. Elle présente ensuite, en collaboration avec des artistes comme Fiorenza Menini, Jesus Gonzales de Armas…des performances danse et arts plastiques dans divers lieux (théâtres, musées, galeries d’art…). Corinne Hadjadj est également chargée du développe­ment de projets et des actions culturelles pour les Journées Danse Dense (Annette Jeannot), le festival concordan(s)e (Jean François Munnier) et la cie pm (Philippe Ménard). Elle est conseillère artistique pour une com­pagnie de danse jeune public (Carole Parpillon) et assistante des chorég­raphes Philippe Ménard – cie pm et de Françoise Tartinville – cie Atmen.

Boris Molinié – Créateur lumière
Régisseur général, éclairagiste de la compagnie Roger Louret et les baladins en agenais, pour laquelle il fait près de 10 créations lumières, puis régisseur général de l’Etoile du Nord (Paris) de 1998 à 2000, Boris Molinié a rejoint la compagnie Mi-Octobre pour la tournée de Partiellement Effacé. Il créé depuis les lumières des spectacles de la compagnie Mi-Octobre (Serge RICCI) : Humor, Endless, Instances et Par des­sus bord, des arbres sur la banquise.
Il est par ailleurs directeur technique du festival Faits d’hivers à Paris depuis 1998.
En 2008 il crée les lumières de Three spells dela Cie Damien Jalet/Sidi Larbi Cherka­oui.
Depuis 2009, il accompa­gne également les créations de la Cie De L’Entre-Deux de Daniel Dobbels, en tant que régisseur lumière pour Les Solitaires, Danser, de peur… et Les plus courts chemins.
En 2010, il rencontre Françoise Tartinville de la Cie Atmen et crée les lumières d’Intérieur crème.

Clémentine Vanlerberghe- Interprète

Elle a d’abord étudié la danse à l’Ecole du Ballet du Nord (Roubaix, Fr). Après avoir été stagiaire avec Carolyn Carlson, elle obtient un Bachelor in Arts à la ArtEZ Hogeschool voor de Kunsten d’Arnhem (Pays-Bas) en 2011. Elle a rencontré le travail de Gisèle Vienne, Caro­lyn Carlson, Yutaka Nakata, Erik Kaiel, Cyril Viallon, Amélie Poirier.

Annabel Vergne – Scénographe
Diplômée en scénographie à l’EnsAD, Annabel Vergne vit et travaille à Paris. Depuis 1995, elle collabore comme scénographe à des spectacles de théâtre et de danse, particulièrement avec les metteurs en scène Jean Boillot, Romain Bonnin, Allio-Weber, Gilbert Désveaux et les chorégraphes Julika Mayer, Benoît Lachambre et Su-feh Lee. En 2000, en résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris, elle développe une pratique artistique sous forme de vidéos mettant en jeu la parole et l’espace. A travers des dispositifs visuels, lumineux ou sonores, ses propositions interrogent les conditions de perception et les variations entre voir et percevoir. Ses projets personnels ont été présentés au Palais de Tokyo, à l’IFA, au Lieu Unique, au FRAC – Ile de France / Le Plateau, au Théâtre de la Cité Internationale, au Musée Zadkine à Paris. Depuis 2006, elle enseigne la scénographie à l’EnsAD à Paris.

Triptyque sur le masculin : Intérieur Crème, Blanc Brut, Émulsion Cobalt

Fabien Almakiewicz – Interprète
Venu à la danse par le biais des arts plastiques, Fabien Almakiewicz se voit offrir la possibilité, dans le cadre de sa formation initiale aux Beaux Arts de Marseille, de suivre une formation à l’EDDC (Arnhen, Pays-Bas). De retour en France, il participe aux ateliers proposés par Christiane Blaise, Serge Ricci, Geneviève Sorin, Anne le Batard, et participe aux performances du collectif Skalen et de la compagnie La Zouze / Christophe Haleb.
Humor fut sa première collaboration en tant que danseur avec la Compagnie Mi-Octobre. Il participe depuis aux créations de la compagnie, et co-signe avec Serge Ricci les pièces suivantes : Air Ball Pic-Nic, Alle Zonen, Au nombre des choses, Par dessus bord et A d’autres horizons.

Vincent Delétang – Interprète
Après une licence d’anglais et l’obtention du concours de professeur des écoles auquel, il décide de renoncer pour se former en danse, Vincent entre au Conservatoire National de Région de Paris avant d’intégrer le CNDC d’Angers. Il y approfondit son approche des release technique en dansant Set and Reset de Trisha Brown. Il y est aussi très touché par les collaborations avec Vera Mantero et Ko Murobushi qui l’amènent à questionner la conscience de l’identité dans ses multiples facettes, et développe ainsi son rapport à la théâtralité et la performance pour nourrir son travail artistique.

Interprète de la compagnie de Paco Dècina depuis 4 ans, il mène un travail centré sur l’énergie du mouvement dans la finesse et la fluidité. Depuis 3 ans il multiplie les collaborations avec Carolyn Carlson et le CCN de Roubaix et, cette année, il y est assistant chorégraphique en plus du rôle d’interprète sur deux projets.
Titulaire du diplôme d’état, il développe plusieurs projets pédagogiques auprès de différents publics (milieu scolaire, hospitalier, associatif).

Max Fossati – Interprète
Après avoir obtenu le Diplôme d’Etat de professeur de danse, Max Fossati intègre la formation du Centre national de danse contemporaine d’Angers puis celle du Centre chorégraphique national de Montpellier. Il a dansé, entre autres, pour Matteo Moles, Osman Khelili, Odile Duboc, Virginie Mirbeau, Lionel Hoche. Il participe depuis 2002 aux projets d’Alban Richard et de Gabriel Hernàndez. Il est invité, depuis 2008, à intégrer le processus d a n s e de Rosalind Crisp. En 2009, il rejoint Françoise Tartinvillle pour le spectacle Intérieur crème.

Cyril Geeroms – Interprète
De formation classique, Cyril Geeroms se forme au Conservatoire National Supérieur de Paris de 1995 à 2001 en section contemporaine, où il s’intéresse à la composition, l’improvisation et la danse contact. Son travail se nourrit particulièrement de l’enseignement de Peter Goss, Serge Ricci et André Lafonta. Intégrant le Junior Ballet Contemporain du CNS­MD de Paris en 2000/2001, il danse dans différentes pièces comme celles d’Hervé Robbe, Lucinda Childs, Cunningham, Nikolaïs, Quentin Rouiller, Jo stromgren, Felix Blaska.
Depuis, Cyril collabore avec plusieurs compagnies dont celle d’Emmanuelle Vo-Dinh (Sui Generis), Lionel hoche, Thomas Duchatelet, Pantxika Telleria (Elirale), Annick Charlot (Acte), la Compagnie Sylvain Groud et la compagnie Mi-Octo­bre/ Serge Ricci.

Marguerite Lantz – Vidéaste, scénographe
Marguerite Lantz interroge les frontières entre réel et imaginaire à travers une variation ludique autour des objets, paysages et images familiers, une découverte de leur potentiel à se révéler extraordinaires et enchanteurs.
Son travail se décline entre films-miniatures, performances et installations.
Procédant par ajouts, détournements, collisions, transformations, il s’agit de faire basculer tout un contexte vers son versant poétique, parfois surréaliste ou mythologique.
Elle travaille également comme scénographe accessoiriste pour le spectacle vivant et l’audiovisuel.
www.margueritelantz.com

Annabel Vergne – Scénographe
Diplômée en scénographie à l’EnsAD, Annabel Vergne vit et travaille à Paris. Depuis 1995, elle collabore comme scénographe à des spectacles de théâtre et de danse, particulièrement avec les metteurs en scène Jean Boillot, Romain Bonnin, Allio-Weber, Gilbert Désveaux et les chorégraphes Julika Mayer, Benoît Lachambre et Su-feh Lee. En 2000, en résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris, elle développe une pratique artistique sous forme de vidéos mettant en jeu la parole et l’espace. A travers des dispositifs visuels, lumineux ou sonores, ses propositions interrogent les conditions de perception et les variations entre voir et percevoir. Ses projets personnels ont été présentés au Palais de Tokyo, à l’IFA, au Lieu Unique, au FRAC – Ile de France / Le Plateau, au Théâtre de la Cité Internationale, au Musée Zadkine à Paris. Depuis 2006, elle enseigne la scénographie à l’EnsAD à Paris.

Boris Molinié – Créateur lumière
Régisseur général, éclairagiste de la compagnie Roger Louret et les baladins en agenais, pour laquelle il fait près de 10 créations lumières, puis régisseur général de l’Etoile du Nord (Paris) de 1998 à 2000, Boris Molinié a rejoint la compagnie Mi-Octobre pour la tournée de Partiellement Effacé. Il créé depuis les lumières des spectacles de la compagnie Mi-Octobre (Serge RICCI) : Humor, Endless, Instances et Par des­sus bord, des arbres sur la banquise.
Il est par ailleurs directeur technique du festival Faits d’hivers à Paris depuis 1998.
En 2008 il crée les lumières de Three spells dela Cie Damien Jalet/Sidi Larbi Cherka­oui.
Depuis 2009, il accompa­gne également les créations de la Cie De L’Entre-Deux de Daniel Dobbels, en tant que régisseur lumière pour Les Solitaires, Danser, de peur… et Les plus courts chemins.
En 2010, il rencontre Françoise Tartinville de la Cie Atmen et crée les lumières d’Intérieur crème.

Frédéric Blondy – Compositeur
Après des études de Mathématiques et de Physique à l’université de Bordeaux, Frédéric Blondy se consacre entièrement à l’étude du piano. Tout d’abord à travers le jazz puis à travers des études classiques menées à Bordeaux, au Conservatoire National où il étudie l’harmonie, l’analyse et la composition. Très tôt passionné par la création contemporaine il perfectionne sa technique et approfondit son approche “corporelle” de l’instrument à Paris, au Centre International de Piano.
es créations, issues d’une approche concrète des instruments où l’utilisation de techniques étendues de préparations se mêle parfois à l’électronique et l’informatique, donnent naissance à un univers sonore d’une grande richesse personnelle, d’une violence tantôt contenue, tantôt éruptive.
En tant qu’artiste, Frédéric Blondy s’est produit depuis une quinzaine d’années dans de nombreux festivals et salles de concerts en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie. Il a travaillé avec des musiciens prestigieux tels que Otomo Yoshihide, Joëlle Léandre, Paul Lovens, Rhodri Davies, Lê Quan Ninh, Michel Doneda, Thomas Lehn, Daunik Lazro, Radu Malfatti, John Tilbury… et de développer un travail approfondi en formation avec des groupes tels que Hubbub ou Ethos.
Il participe également à des projets interdisciplinaires mêlant danse, vidéo, performance. Il réalise la musique et le sound design de films et de vidéos.
Il anime pendant plusieurs années des ateliers réguliers sur les pratiques sonores contemporaines aux Instants Chavirés, à Paris.
Plus ponctuellement, il est sollicité dans de nombreux festivals tant en Europe qu’en Amérique du Nord et au Japon pour animer des stages et présenter des conférences autour des pratiques sonores contemporaines.
Il est régulièrement invité à France Musique et France Culture.
Sa discographie compte une quinzaine d’albums édités sur différents labels européens. Il est également impliqué dans la diffusion de la création sonore et visuelle contemporaine à travers l’association Listen et les Rendez-vous contemporains de Saint-Merry qui invitent à Paris des artistes internationaux pour des concerts, performances, projections, rencontres.

http://www.fredericblondy.net
http://www.fredericblondy.net/fr/64vsolo.htm

Sébastien Roux – Compositeur
Sébastien Roux vient à la musique comme guitariste dans divers groupes de rock avant d’entamer une carrière de compositeur de musique électro­nique qu’il déploie tous azimuts : disques (en solo ou en collaboration avec Greg Davis, Vincent Epplay, Eddie Ladoire), concerts de musique acousmatique, improvi­sation (avec Kim Myhr, David Fenech), performances audiovisuelles, art radio­phonique, ciné-concerts (pour Nanouk l’Esquimau à la Fondation Cartier avec Vincent Epplay), installations sonores (la série intitulée Wallpaper Music).
Il compose des musiques pour la danse : Précaires de Marinette Dozeville (création au Manège de Reims en 2009), Pan de Lionel Hoche (création à la Maison de la Musique et de la Danse de Nanterre en 2008), Faune(s) de Olivier Dubois (création au Festival d’Avignon 2008 ).
Parallèlement, Sébastien Roux travaille comme assistant musical à l’Ircam avec les compositeurs Gérard Pesson et Georges Aperghis, ainsi que pour Morton Subotnick dans le cadre de la reprise du spectacle d’Anna Halprin Parades and Changes.
Son travail est documenté par les labels Brocoli, Apestaartje, 12k, Carpark, Room40, n-rec, Optical Sound, Tiramizu et Tsuku Boshi.
Il est compositeur en résidence à La Muse En Circuit en 2009 et, pour la saison 2009-2010, au centre national de création musicale Césaré (Reims).

Diemo Schwarz – Compositeur
Diemo Schwarz est chercheur et développeur à l’Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique-Musique, Paris), compositeur de musique électronique, et musicien sur batterie et laptop.
Ses recherches portent sur l’interaction entre musicien et machine, et l’exploitation de grandes masses de sons pour la synthèse sonore temps-réel et interactive, en collaboration avec des compositieurs, – entre autres Philippe Manoury, Dai Fujikura, Stefano Gervasoni, Aaron Einbond, Sam Britton, Emmanuelle Gibello -, et des artistes Cécile Babiole, Franck Leibovici, Pascal Baltazar.
En 2004, il a soutenu sa thèse de doctorat en informatique appliquée à la musique pour le développement d’une nouvelle méthode de synthèse sonore musicale concaténative par corpus, fondée sur la sélection d’unités d’une large base de sons.
Ses compositions et performances (sous le nom de son projet solo « Mean Time Between Failure », en duo « the concatenator » avec le clarinettiste Etienne Brunet, ou en improvisant avec des musiciens comme George Lewis, Evan Parker, Frédéric Blondy, Victoria Johnson, Pierre Alexandre Tremblay) explorent les possibilités de la synthèse concaténative par corpus à recontextualiser à partir d’une source sonore, ou bien par réarrangement d’unités sonores, ou encore par navigation interactive à travers un espace sonore.

http://diemo.concatenative.net/ ; http://imtr.ircam.fr/imtr/Diemo_Schwarz

Jean-François Domingues – Musicien

Jean-François Domingues travaille la lumière, le son et la vidéo en création et en régie pour le spectacle vivant (théâtre et danse) depuis une dizaine d’année. Pour le théâtre il collabore avec Arnaud Meunier (Compagnie de la mauvaise graine), Philip Boulay (théâtre du tournesol), Yves Chenevoy (compagnie Chenevoy)… En danse, il collabore en particulier avec la compagnie Mi-octobre (Serge Ricci) et la compagnie de l’Entre-Deux (Daniel Dobbels ). Instrumentiste, il collabore avec « Blair et le peuple de gauche ».

C Extra

Déborah Lary – Interprète
Formée en danse classique avec Michèle Mottet et Robert Secondi, L.Daydée/C.Marty/J.Lecoque (CNR de Paris), Conservatoire d’Aix en Provence, M et Mme Lazarov, M.Marin Mayol, W.Byars…, elle se forme ensuite aux RIDC (Rencontres Internationales de Danse Contemporaine) . Elle obtient le diplôme d’état de professeur
de danse.
Elle travaille en tant qu’interprète avec :
Catherine Escarret, 7 pièces au répertoire, Création Les Plantes de Laurence
Bertagnol dans le cadre des RIDC; Création Eclipse de Paco Décina dans le cadre des RIDC; CCR de la Vallée d’Or de Picardie, Serge Keuten, 5 pièces au repertoire; deux créations à Palerme Coin café, Coming soon Cie italienne Artéos ; Création Mondial, Karine Saporta, CCN de Caen Basse Normandie ; L’armoire de Martirio, Cie Esther Aumatell. ; Exit / performances En transit, Extention, Incognito, création Equation Olivier Bodin; performances, recréation «Les épousées Cie le Monde du Zèbre. Faizal Zehgoudi.
Ces deux dernières années, elle est interprète pour la Cie L’Echappée, Frédéric Lescure , Les gens d’Uterpan X EVENT 2, la Cie LOL/ Myriam Gourfink This is my house 2006, Les Temps Tiraillés 2008 associant danse et dispositif interactif.

Véronique Weil – Interprète
Elle travaille plusieurs années avec Olivier Bodin, Équation duo, Transmission
duo, en collaboration avec Olivier Bodin; En Transit 1, 2 et 3 du projet En Transit ; When ; From Time To Time ; Exit ; Between création pour la rue, Zip 12, Tablakat , Les Baltikans création pour la rue.
Puis récemment elle travaille avec la Cie CARRE BLEU/ Andréas Schmid, puis Marion Lévy En somme ! 2007 , projet en plusieurs étapes. Elle s’interesse à des projet mêlant danse et interactivité. Elle est interprète pour : Sylvie Le Quéré, Cie Grégoire & CO Interstice 2007-2008, la Cie LOL/ Myriam Gourfink This is my house 2006, Les Temps Tiraillés 2008.

Didier Léglise – compositeur, créateur multimédia
Dès ses études en arts plastiques, il s’intéresse à l’interactivité et aux croisements
des genres. Très tôt, il crée des installations multimédia mêlant toiles vidéo en super 8 et son. Au cours de son parcours artistique, il développe ses compétences dans la création
musicale et le multimédia.
Après plusieurs années de participation à des formations «live» il s’oriente vers la création musicale de spectacle (danse, théâtre) et d’installation. Il s’intéresse également au rapport entre le son et l’image en collaborant à des projets audiovisuels
avec des cinéastes, des photographes, des plasticiens.
Considérant la qualité sonore comme un élément important de son travail, (il a été régisseur de l’Opéra de Bordeaux), il est également depuis 1995 sound designer et ingénieur du son pour la télévision, le disque et le cinéma.
En tant que créateur sonore et multimédia (vidéo, image, interactivité), il collabore avec des compagnies de danse et de théâtre depuis 1995 (Compagnie Lullaby, Révolutions, Positive Attitude, Jeune ballet de Picardie, Cie Songes Mécaniques, Grégoire & Co, Atmen, Hypothèses Théâtre…).
Il crée également des installations sonores et interactives in situ, Les 4 saisons (Rome 2001), LDI (Paris 2004), Voix Multiples (Saragosse 2006), Parcours sensoriel (Bretagne 2007). Il développe depuis 2003 un travail sur l’utilisation des systèmes sonores et visuels en temps réel. (Compagnie Grégoire & Co : Peau mémoire 2004-2005 sélectionné création innovante par la FING 2005 (danse), Compagnie Songes Mécaniques Révelations de la pierre 2005-2006 / 689 Pellicules (Dicream 2006) (Théâtre), Corps d’ombres (Le Louvre 2007).

Stéphane Broc – vidéaste
Vidéaste, il travaille principalement en collaboration avec des chorégraphes, scénographes, plasticiens et musiciens dans une recherche commune sur le langage du geste. À travers des vidéo arts, des installations ou encore des performances, la vidéo et l’image plus largement, contribuent à développer un sens commun avec le geste, le mouvement.
En 2008, il termine deux créations vidéo pour des cie de danse : Maryse Delente la cloche de verre et avec Louise Vanneste Sie Kommen (Belgique)
Et son nouveau court-métrage The magnificent 4 produit par Bathysphère film factory sera présenté en octobre 2008 à Bruxelles.
The Siegfried Swan Song Project : Siegfried forever (Part I) (2006) pièce de danse/théâtre créé à Bruxelles. (Vidéo/musique/interprétation) (La raffinerie. Bruxelles 2006. Th. des Tanneurs. Bruxelles 2007. Biennale de Charleroi
danse 2007. Festival Nouvelles Danses. Strasbourg 2007.) ; Bayreuth FM (Part II) Création 2007 au Th. Des Tanneurs. Bruxelles. (festival d’Avignon 2008 au Th. Des Hivernales).
Il collabore régulièrement avec la chorégraphe Cécile Loyer à travers des films : Blanc (2002) ; Raymond (au paradis) (2005) présenté au centre Pompidou
et dans divers festivals ; Fiasco + (2005) Installation multimédia (Installation 3 écrans avec spatialisation sonore en live) Créé en résidence à la Villette et la bourse du DICREAM. En collaboration avec Vincent Epplay (Plasticien sonore).
Autres compagnies de danse : créations avec la Cie Art Mouv’, La Cie Moleskine/Laure Bonicel (Paris), Cie Mahaworks/Lazara Rosell Albear (Gent/Belgique).
Il collabore depuis deux ans avec le plasticien sonore Vincent Epplay sur plusieurs projets : Sounds effects intervention vidéo live à partir des sons concrets du vinyle du même nom.

Pur Sucre

Grego Edelein – Interprète
Après une formation de cinq ans à l’école nationale supérieure des arts du cirque de Chalons en champagne, il participe au spectacle de sortie kilo mis en scène par Thierry Roisin et Jean-pierre Larroche. Il travaille ensuite en tant qu’acrobate avec Denis
plassard sur Zooo. En 2006, Arrêts de jeux mis en scène par Pierre Rigal et Aurélien Bory, ainsi qu’un projet personnel je est où tu suis, environ l’amènent à s’intéresser de plus en plus à la danse.

Didier Léglise – Compositeur
Compositeur et ingénieur du son depuis 1985 pour différents médias (disque, jeux vidéos, théâtre, internet, télévision, cinéma), il collabore avec des compagnies de danse depuis 1995 (Compagnie Lullaby, Révolutions, Positive Attitude, Jeune ballet de Picardie, Grégoire & Co…). Il développe depuis 2004 des systèmes temps réel et multi-diffusions pour le théâtre, la danse (Compagnie Grégoire & Co : « Peau mémoire » 2004- 2005 (danse), »Révelations de la pierre » 2005-2006 (Théâtre). Parallèlement, il réalise des installations sonores Les 4 saisons (Rome 2001), LDI (Paris 2004) Voix Multiples (Saragosse 2006).

Benoît Laurent – Créateur lumières
Eclairagiste, artificier et constructeur autodidacte. Il a notamment réalisé des architectures gonflables. Ces dernières années, il a construit les décors et créé les lumières des pièces de théâtre présentées au Studio-Théâtre d’Asnières.