polder7

Ces performances sont une façon d’amener la danse contemporaine dans la rue, au plus près du public et de l’inviter à s’immerger dans le mouvement, lui permettre de l’appréhender autrement.

L’objet de la compagnie est de partager avec le public un certain regard sur le mouvement et de créer un lien plus simple et plus direct. A cet effet, la compagnie a choisi de développer des formes performatives intitulées “Polder”.

Le polder est une avancée sur la mer, autrement dit pour Atmen, une matière chorégraphique qui se développe et continue à vivre en dehors des œuvres circonscrites.

Ces performances sont imprégnées des recherches effectuées lors des spectacles. Elles se déploient à partir d’improvisations très cadrées. Comment continuer à expérimenter les matières chorégraphiques issues notamment des recherches effectuées sur les pièces? Comment les faire vivre autrement, leur donner une autre dimension et se laisser surprendre par d’autres possibles en fonction des présences et ressentis du moment ?

Il s’agit de s’adapter à l’espace, au présent et de faire surgir une autre approche du mouvement, d’interagir plus directement avec le public. Chaque performance est une façon d’explorer une autre modalité d’écriture.

Ainsi les Polders proposent une autre lecture de la danse, demandent au public une attention autre, un regard différent de celui qu’il pourrait porter dans un contexte de « boite noire ».
Ces performances sont présentées sans apport technique et s’adaptent à des lieux très divers.