Dans le sillon de la création Qui a peur du Rose ? la compagnie mène en parallèle une exploration de plusieurs disciplines et objets performatifs pour amplifier les ressorts de ce spectacles, dans sa forme et son propos, par le concours d’amateurs, mais aussi de professionnels, de chercheurs, de lycéens… Ce partage fait émerger des sensibilités nouvelles quant à ce questionnement sur le féminin, par le prisme idoine de la couleur rose, qui cristallise tous les stéréotypes ancrés dans notre imaginaire collectif, seule couleur aussi « genrée », féminine mais surtout anti-masculine.

Banquet Rose

Banquet-Roseweb.jpg

Le Banquet Rose convie le public à assister à un banquet où tout ce qui se boit ou se mange est rose. Ce banquet constitué de convives tous féminins, et fait directement référence à la Cène. De cette symbolique première, avec une femme dans la position christique, la performance va saper peu à peu l’image douce et policée d’une assemblée féminine, en prenant le contrepied des images stéréotypées, en jouant avec elle, dans un esprit d’insoumission et d’amusement. La réappropriation du banquet, paradigme de la fête et du partage, permettra également la réappropriation de l’espace de la scène, et donc de l’espace partagé de la représentation.

Conférence dansée Rose

« Si une couleur est considérée aujourd’hui comme la couleur féminine par excellence, c’est bien le rose. Et pourtant… »

C’est par le concours de Kévin Bideaux, doctorant en thèse sur la couleur rose à Paris 8, et Stéphanie Pignon, danseuse, que cette conférence performative est imaginée: deux lectures, différentes et complémentaires, pour explorer le mystère de cette couleur, par la théorie et le mouvement, en allant aux sources de la construction des stéréotypes genrés liés au rose, sa construction comme une couleur non virile, anti-masculine, associée d’ailleurs à l’homosexualité, conséquence croisée des théories freudiennes et du marketing….

IMG_0139_previewweb

Conférence Rose

Présentée pour la première fois devant des lycéens, à l’aune d’un cycle d’ateliers menés avec eux, la Conférence dansée rose a été imaginée comme un prélude à une élaboration, avec eux, d’une transmission d’états de corps, tentant de déconstruire les postures étiquetées féminines ou masculines. Ce changement de perception, par le biais du corps, va permettre de puiser dans la puissance, la complexité, la force du féminin.img_0151_previewweb1.jpg

28434822_579270495760152_6286348480726171648_nCette conférence dansée permet donc de retracer les marqueurs historiques et symboliques de l’oppression féminine, par le détour de la mythologie, de l’histoire, de l’iconographie, pour constituer ce lien avec les attitudes genrées incorporées et contraintes, qui seront la matière chorégraphique de la conférence, menée par la chorégraphe et la danseuse Stéphanie Pignon.

Goûter Rose

IMG_0434_previewweb

Les stéréotypes liés à la couleur rose se forment très tôt, puisque la conscience du genre chez l’enfant commence dès deux ans. Cette performance, menée par deux danseuses, invite les enfants à associer la couleur rose au goût, aux odeurs et aux textures d’aliments roses, au travers d’une danse collective.

Vidéos Rose

Parallèlement à la création de Qui a peur du Rose ? et dans le cadre de notre résidence longue à micadanses, nous jalonnons la saison avec chaque mois une nouvelle vidéo sur la thématique de la couleur rose et du féminin qui lui est associé.

Pour voir les vidéos , c’est ici !

videoRoseJanvier_preview


Photos © Atmen

Posted by:evatrohel